AGO-RE

AGO-RE

Intérêt et place de l'acupuncture dans la présentation du siège: Vers une uniformisation des pratiques DOEBELIN Audrey - 2015

 

Auteur: DOEBELIN Audrey

 

Diplôme d'état de sage femme

Ecole de sages femmes de Nice

Année 2015

 

Conclusion :

 

 

Cette revue de la littérature internationale nous a permis de conclure d'une part en l'efficacité de la Médecine Traditionnelle Chinoise dans le traitement des fœtus en présentation du siège, et d'autre part en la nécessité reconnue par plusieurs auteurs d'uniformiser les pratiques en réalisant un protocole utilisable par tous les professionnels.

 

Ce n'est pas tant la technique choisie (acupuncture seule voire associée à la moxibustion, ou moxibustion seule) qui est apparue avoir un impact sur le taux de versions fœtales, mais plutôt le terme de grossesse auquel ce dernier est appliqué, le respect d'une durée totale de stimulation permettant d'atteindre l'effet escompté, ainsi que l'organisation du suivi des patientes tout au long du traitement.

 

Malgré la disparité retrouvée dans la méthodologie des divers essais cliniques disponibles à ce sujet, notre objectif de réaliser un protocole « optimal » et « uniforme », mettant l'accent sur ces critères d'efficacité, a pu être mené à bien. Il pourra ainsi servir de base aux professionnels et être adapté, voire complété, en fonction de la structure dans laquelle il sera réalisé et des préférences de chaque patiente.

 

Finalement, la prise en charge des fœtus en présentation podalique entre 30 et 34 semaines d'aménorrhées, en privilégiant un traitement des nullipares entre 30 et 32 semaines d'aménorrhées, est apparue optimiser les chances de succès de l'acupuncture.

 

Du fait de l'intérêt à débuter aussi précocement l'acupuncture-moxibustion, et donc à traiter systématiquement une plus large population, il serait intéressant de vérifier l'efficacité de ce protocole en réalisant un essai clinique randomisé, mené sur des nullipares entre 30 et 32 SA, pour comparer le taux de versions obtenues par acupuncture-moxibustion avec le taux de versions spontanées, et de vérifier si la différence est significative.

 

Par ailleurs, le choix s'est porté sur la proposition de deux types de stimulations différentes, l'acupuncture ou la moxibustion seule. Il est important de noter qu'à la notion de nulliparité devra être ajoutée celle de la sélection d'un des deux protocoles à utiliser de façon similaire pour chaque patiente incluse dans l'étude, afin de ne pas inclure de biais en recourant à des traitements différents.

 



29/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 164 autres membres