AGO-RE

AGO-RE

Coup de Coeur 2021 - Femmes, Acupuncture & Migration: Pertinence de l'acupuncture dans la prise en charge des femmes migrantes.

Maëlle RIAUD et Pauline Monié sont venues nous présenter ce travail lors des Rencontres  AGORE 2021.

Découvrez le !

Et n'hésitez pas à les joindre si vous imaginez pouvoir mettre en place ce type d'action ( Contacts ci dessous).

DSC09969.JPG

Origine et pertinence du projet

 

Dès le début de notre DIU, il nous est apparu que l'acupuncture s'avère être une thérapie particulièrement pertinente pour les personnes en situation de vulnérabilité psycho-médico-sociale. Nous aurions en effet beaucoup aimé pouvoir proposer cette approche globale de la médecine aux femmes que nous avons accompagnées lors de nos expériences associatives « humanitaires » en France et à l'international auprès de femmes éloignées du soin (MdM = Médecins du Monde, Samu Social).

 

Face aux besoins en santé criants chez les femmes migrantes et d'un défaut d’accès aux soins, il y a une nécessité identifiée d’une approche médicale holistique, accessible, peu onéreuse, acceptable, préventive et coordonnée.

 

 

Etapes de montage du projet

 

En début de deuxième année, Régine Brissot, notre directrice de mémoire, nous a accueillies en stage à La Croix Rouge de Rennes où elle exerce bénévolement la médecine générale et l'acupuncture auprès des plus démunis. Cette journée de stage n'a fait que confirmer ce que nous avons décrit plus haut : l'acupuncture s'avère être une thérapie pertinente pour la prise en charge des personnes migrantes.

 

Fin 2019, nous avons sollicité plusieurs organismes s'occupant de femmes migrantes afin de leur présenter notre projet. Par courrier, nous avons de manière synthétique, étayé les arguments relatifs à la pertinence de l'acupuncture pour la prise en charge des femmes migrantes. Tous ont accepté de nous rencontrer (UGOMPS*, GSF*, association Paloma* et ASAMLA* à Nantes et le RLG* à Rennes) sauf le COMEDE* qui n'a pas donné suite à notre courrier.

 

Dans le cadre de la mission « Camparis » avec GSF, nous avons obtenu l'accord pour mettre en place le projet de prise en charge de femmes migrantes en acupuncture au centre d'hébergement d'urgence (CHUM) d'Ivry Sur Seine. Dans un premier temps, nous avons convenu avec la coordinatrice que les sages-femmes acupunctrices participeraient aux consultations d'obstétrique déjà mises en place afin de se familiariser avec les patientes, l'équipe et les locaux. Le recrutement sera fait par nos soins (via Dr Klotz avec AGORE, Dr Hawawini, l'AFSFA et les réseaux sociaux). Ces sages-femmes, comme le reste du staff de GSF, auront un statut de bénévole. Il n'y aura donc pas de recherche de budget nécessaire pour ce partenariat puisque les locaux et les traducteurs font déjà partie intégrante de la mission.

 

Pour obtenir des financements sur d'autres projets éventuels, nous avons sollicité plusieurs fondations mais sans succès. En mars 2020, nous aurions dû rencontrer la Déléguée Départementale de Loire Atlantique puis un inspecteur de la Délégation Territoriale de Loire Atlantique, accompagné d'une médecin spécialisée en santé publique et médecine sociale. Malheureusement, l'épidémie de Covid 19 nous a contraintes à annuler ces rencontres.

Le programme « Solidarité Migrants » de la Fondation de France vise à soutenir des projets tels que le nôtre chaque année. Nous attendons un peu de recul sur notre « projet pilote » au CHUM afin de les solliciter.

 

* UGOMPS : Unité de Gynécologie Obstétrique Médico-Psycho Sociale (au sein du CHU de Nantes)

* GSF : Gynécologie Sans Frontière

* Paloma : Association à Nantes qui promeut la santé des travailleuses du sexe, en lien avec Médecins du Monde

* ASAMLA : Association Santé Migrants Loire Atlantique à Nantes qui favorise l'intégration des exilés en passant par une aide à la traduction

* RLG : Réseau Louis Guilloux à Rennes = centre médical pluridisciplinaire pour les migrants

* COMEDE : Comité pour la santé des Exilés qui organise diverses actions en faveur de la santé et des droits des exilés

 

 

A ce jour

 

Une sage femme acupunctrice déjà bénévole à GSF a été recrutée pour le projet au CHUM qui s'apprête à voir le jour (retard de mise en place en raison de la pandémie de Covid).

Le projet est validé par le staff du RLG à Rennes et reste à lancer.

Nous avons également quelques pistes avec Médecins  du Monde sur Paris Nord.

Nous aimerions diffuser ce projet dans toute la France, d'où notre intervention aujourd'hui pour vous convaincre de vous lancer.

 

 

Essaimage

Vous pouvez trouver des partenariats potentiels dans votre  région : au sein des PASS, EMPP, PMI, MdM, Croix Rouge, GSF avec le projet « CamiFrance », Comede, Maison des Femmes, autres ONG et associations locales...

L'idéal serait de rejoindre une des structures sus-citées pour venir offrir une prise en charge acupuncturale en complément et en articulation avec les projets déjà existants, ce qui faciliterait la mutualisation des ressources et la coordination en santé.  

Si vous êtes intéressé(e) pour lancer un tel projet, contactez-nous :

riaudmaelle@yahoo.fr

paulinecharvet@hotmail.com

 

Kit de projet « clé en main » à votre disposition

Nous pouvons mettre plusieurs outils à votre disposition pour concrétiser VOTRE projet :

–      un budget type

–      des idées de financement

–      un courrier de plaidoyer de l'acupuncture destiné aux partenaires ciblés

–      une lettre de recrutement

–      une fiche pratique pour les sages-femmes acupunctrices du projet  (les médecins sont évidemment les bienvenus aussi!)

–      une banque d'images pour le diagnostic en MTC

–      des conseils de littérature

–      l'intégralité de notre mémoire si besoin.

Face à certaines réticences de patientes migrantes par rapport aux aiguilles, nous avons pour projet de créer un flyer en plusieurs langues pour leur donner une information détaillée sur l'acupuncture.

Les sages-femmes recrutées ne seront pas forcément habituées à une telle patientèle. En effet, les bagages « humanitaire » et « acupuncture » ne vont pas forcément de pair. Il nous parait donc primordial de les informer sur le contexte qui concerne les femmes migrantes et de leur donner quelques clés sur nos analyses de traitement en MTC dans ce contexte. De manière synthétique, la fiche pratique reprend les thématiques suivantes : parcours des femmes migrantes, barrière de la langue, aspects culturels, importance de la première séance, stratégies thérapeutiques et précautions à prendre (risque infectieux, trouver la juste distance).

 

Conclusion

A l'échelle planétaire, les situations géopolitiques, économiques mais aussi climatiques font que la

migration est un phénomène voué à perdurer et à s'aggraver. Dernièrement, l'épidémie de Covid-19 n'a fait qu’aggraver une situation déjà très tendue, en creusant un peu plus encore les inégalités sociales de santé. De nombreuses associations font part de leurs plus vives inquiétudes quant à la dégradation de l’accès aux soins et à la santé des plus précaires.

Plus que jamais, l'acupuncture a toute sa place dans ce contexte, davantage encore auprès des femmes. En effet, les besoins criants à la fois en gynécologie et obstétrique mais aussi d'accompagnement psychologique permettent à la sage-femme acupunctrice de jouer un rôle prépondérant dans l'accompagnement de ces femmes.

L'engagement auprès des personnes migrantes peut être une épreuve morale qui expose à l'usure et à la frustration. L'écart entre l'investissement consenti et les résultats atteints peut représenter une source de découragement. Face à la charge émotionnelle, il est important de pouvoir être accompagné si besoin est. L'entraide entre membres de l'équipe est essentielle, d'où la nécessité de travailler en réseau.

Mais au-delà des difficultés, la rencontre inter-culturelle née dans ce genre de contexte est souvent d'une intensité incroyable. Face à toutes les injustices dont ces femmes sont victimes, avoir une chance d'améliorer leur quotidien est une réelle victoire. C'est ce potentiel créateur partagé entre soignant et soigné au service d'un mieux-être de la patiente en souffrance qui suscite notre envie d'exercer en tant qu'acupuncteur. En cette époque où la cohésion sociale est sans cesse menacée, pouvoir aider ces patientes à puiser dans leurs propres ressources est réellement gratifiant.

 

TELECHARGER LE MEMOIRE COMPLET



27/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 245 autres membres