AGO-RE

AGO-RE

Intérêt du Point XING JIAN (F2) lors de la pose des dispositifs intra-utérins chez la nullipare à propos de 3 cas. - Ghislaine JACOTTET ép MAROUNE

Auteur: Ghislaine JACOTTET ép MAROUNE

Mémoire pour l'obtention du Diplôme Universitaire d'Acupuncture Obstétricale. 

Année: 2017

 

Conclusion: 

Sur les plans purement bibliographique et théorique, le point F2 semble être une solution possible à la résistance du col lors de la pose des DIU et SIU chez les patientes nullipares.

D’une part, F2 va agir sur la réaction spastique du col à l’agression de son franchissement à un moment où il n’a pas de raison de se perméabiliser suffisamment pour laisser passer l’inserteur du dispositif, même si les poses s’effectuent le plus souvent en période de règles où le col est censé être plus ouvert.

D’autre part, on peut supposer que la peur de la patiente devant cet acte, est un facteur supplémentaire de spasme du col utérin. F2 pourra agir aussi sur ce mouvement émotionnel en l’apaisant.

Cependant, la douleur semble être encore présente lors des poses et permet de d’envisager la puncture de points complémentaires tels que C7, Shen Men ou MC6, Neiguan.

La prise en compte des versants physiques et émotionnels en Médecine Traditionnelle Chinoise est ici un réel avantage sur la Médecine Occidentale qui ne tient compte que du versant physique.

Sur un plan pratique, les trois cas cliniques semblent abonder dans ce sens mais sont très insuffisants pour convaincre du bien-fondé de l’utilisation de Xing Jian lors de ce type d’acte. Une étude plus large et plus approfondie serait intéressante.

L’abord facile du point F2 au moment de l’acte, du fait de la position gynécologique de la patiente et de la situation du point sur le pied, pourraient permettre son utilisation systématique, même par des praticiens non-initiés à l’acupuncture intégrant ainsi cette technique à notre médecine occidentale. Ce pourrait être aussi une façon de limiter l’utilisation de Misoprostol dont les effets secondaires en utilisation ponctuelle ne sont pas notables mais dont le risque d’allergie non dépistée demeure et est non négligeable.

Les interventions gynécologiques nécessitant le franchissement du col utérin sont nombreuses : hystéroscopies, curetages de l’endomètre, biopsies, poses de essures mais aussi transferts d’embryons dans la cadre de la procréation médicalement assistée. L’utilisation de Xing Jian pourrait s’élargir à ces indications.

L’acupuncture pourrait s’avérer être un moyen de franchir l’obstacle du col sans violence et sans douleur et au vu de l’innocuité de la technique, pourquoi s’en priver ? Même si dans l’absolu, cette médecine est à vocation personnalisée et que la systématisation de points recettes n’est pas respectueuse de l’esprit de cette science. Dans le cas présent, elle n’est pas liée à une pathologie de la patiente qui nécessite un diagnostic énergétique éclairé mais elle s’applique à une situation induite par un acte ponctuel, pour lequel on pourrait déroger à la règle.

A approfondir... 

 

TELECHARGEMENT ICI

 



10/12/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 202 autres membres