AGO-RE

AGO-RE

La stimulation de points d'acupuncture à fin antalgique par les futurs pères - Joost-Favre Christine - 2015

La stimulation de points d'acupuncture à fin antalgique par les futurs pères ou comment aider les conjoints à prendre leur place durant l'accouchement.

 

Auteur: Joost-Favre Christine

Diplôme Inter Universitaire d'Acupuncture Obstétricale - Strasbourg

Année 2015

 

Résumé :

Pour conclure ma formation d’acupuncture, je souhaitais faire une recherche qui enrichisse ma pratique de sage-femme. Lors des cours de préparation à la naissance, j’aime beaucoup rendre les couples « partie prenante » de l’accouchement. Il me semble important qu’ils puissent écouter leurs besoins et particulièrement les besoins de la parturiente. Je voulais donc partager les connaissances acquises avec les parents leur donner une alternative non médicamenteuse afin de soulager les douleurs des futures mères au moment de l’accouchement. Mon souhait était également d’inclure les futurs pères dans cette démarche en leur donnant un rôle, ceci afin qu’ils trouvent une place en salle d’accouchement.

 

Cette recherche a permis dans un premier temps d’identifier les points antalgiques utiles en salle d’accouchement. Je me suis rendue compte de la difficulté de trouver des points universels qui seraient efficaces pour toutes les parturientes. Ne pouvant cependant pas demander aux futurs pères de faire un diagnostic précis pour cibler les points à stimuler, il m’a fallu faire des choix. La décision de leur proposer un ensemble de plusieurs points, est devenue évidente. Pour faire la sélection des points antalgiques, j’ai décidé de rechercher dans la littérature les points les plus recommandés par les auteurs. Il incomberait par la suite aux couples de trouver « le » ou « les » points les plus utiles pour la parturiente.

 

Pour optimiser l’enseignement, il me fallait un outil regroupant les différents points. La rédaction du petit guide s’est imposée d’elle-même. C’était une étape importante de mon mémoire et j’y ai pris beaucoup de plaisir.

Suite à ce travail, je suis très satisfaite de l’accueil positif des parents. Je retiens principalement l’intérêt général qu’ils ont eu pour cette méthode ils l’ont appliqué sans trop de difficultés et seraient presque tous prêts à la réutiliser. Les parents, souvent motivés par un accouchement aussi naturel que possible, étaient très contents d’avoir une méthode alternative pour soulager la douleur. Même si l’efficacité antalgique n’a pas toujours été avérée, le côté agréable et sécurisant de ce contact entre les deux futurs parents a été un point positif pour les couples. Lorsque j’étais présente au moment de la naissance, j’ai pu voir des pères moins démunis devant les douleurs de leurs partenaires et donc pu constater l’effet bénéfique de ma démarche.

 

Il me semble maintenant important de ne pas en rester là et de continuer cet enseignement auprès de couples intéressés. Faut-il pour cela laisser des petits guides à disposition dans une salle d’attente ou chez un gynécologue ? Je n’en suis pas sûre. Des problèmes de localisation de certains points semblent évidents et nécessitent un enseignement et un repérage accompagné.

 

L’hôpital Riviera-Chablais envisage la mise en place de consultations d’acupuncture au sein de la maternité. J’espère que mon travail et mon guide aideront au développement institutionnel de cette approche et qu’ils y trouveront une place à part entière.

 

TELECHARGEMENT ICI

 



04/01/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 218 autres membres