AGO-RE

AGO-RE

"Malpositions" foetales et acupuncture - Tereza MIKELIC DUTRIAUX - 2019

Capture d’écran 2019-07-31 à 21

 

Dans la terminologie médicale, il est question de malposition lorsque le fœtus, au septième mois de la grossesse, souvent à l’occasion de la troisième échographie obstétricale recommandée, se présente dans une posture autre que céphalique.

 

En effet, le fœtus est sensé effectuer une mutation spontanée à ce moment de la grossesse, en rapport avec la loi d’adaptation de Pajot (adaptation du contenu au contenant) et à la modification de forme de l’utérus gravide avec la formation du segment inférieur.

 

  

Parler de « malposition » et donc de ce fait de « mauvaise position », n’est-ce pas induire du stress inutile aux futurs parents ? Notre obstétrique a-t-elle été victime à ce point de l’étude de Hannah (qui démontrait la dangerosité de l’accouchement voie basse pour les sièges mais dont les données étaient erronées) pour continuer à vouloir que la naissance voie basse soit prioritairement destinée au fœtus « tête en bas » ?

Pourtant les recommandations professionnelles sont claires depuis longtemps à ce sujet, et tant l’HAS (Haute Autorité de Santé) que le CNGOF (Collège national des gynécologues obstétriciens français) insiste sur l’avantage de la naissance voie basse.

           

La médecine traditionnelle chinoise, qui vise toujours à remettre le corps dans sa physiologie, propose d’amener le fœtus dans sa « position juste ». Lorsque le praticien détecte un déséquilibre énergétique chez la femme enceinte, le traiter permet au foetus d’avoir la possibilité de modifier sa posture. Les deux étiologies les plus fréquentes étant un vide de Qi et de Sang (dans ce cas le Qi du fœtus est déficient d’où sa position) ou une stagnation de Qi et une stase de Sang (lorsque le Qi stagne, le Sang circule mal et le fœtus change de position sans arrêt).

 

Le point le plus connu dans la version du siège par acupuncture est : Zhi Yin le 67eme point du méridien de la vessie. Ce traitement donne de bons résultats. Plusieurs études sur le sujet existent et leurs résultats donnent entre 50 et 80% de version spontanée avec l’acupuncture.

Dans ma pratique personnelle, j’ai pu relever un taux de version encore supérieur, lorsque le traitement s’inscrit dans la globalité. De cette observation est née une réflexion sur l’importance de la prise en compte de l’état énergétique global de la patiente et non la stimulation d’un point unique sans diagnostic préalable (ce qui a régulièrement été le cas dans les diverses études).

 

Ainsi depuis juin 2016, une étude a lieu au sein de mon cabinet. Elle a donné naissance au mémoire dans le cadre du DIU d’Acupuncture de Rouen de Sabrina ALVES et Florence TOP «Malpositions fœtales et acupuncture : traitement par une approche globale » dont les résultats sont présentés dans le diaporama.

 

TELECHARGEMENT ICI

 

 

 

 


 
Tereza 2019

Tereza MIKELIC DUTRIAUX

Sage Femme Acupuncteur et Homéopathe

Herblay, Val d'Oise

 

 



31/07/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 211 autres membres