AGO-RE

AGO-RE

Pyrosis et grossesse, étude d'une traitement par acupuncture - DEPREZ Valérie - TILLIE Hélène - 2017

Auteur: DEPREZ Valérie - TILLIE Hélène

DIU Acupuncture Obstétricale Lille 

Année 2017

 

 

Conclusion : 

Notre étude a cherché à démontrer que l’acupuncture pouvait être un moyen de soulager le symptôme douloureux du pyrosis et d’améliorer le confort des patientes durant leur grossesse.

Ce travail a été motivé par l’envie d’apporter aux patientes souffrant de pyrosis un meilleur vécu de leur grossesse.

Nous regrettons, que, pour les obligations de l’étude, nous n’ayons pu adapter les points poncturés à chaque patiente, cela n’étant pas évaluable.

A l’issue de nos 3 séances d’acupuncture, la valeur de l’EVA de nos patientes a nettement diminué. Notre étude montre donc que le traitement par acupuncture du pyrosis pendant la grossesse est efficace et que les patientes en sont satisfaites.

Il serait intéressant, au vu des résultats obtenus avec nos 3 patientes du premier groupe n’ayant pas de traitement médicamenteux, de faire une étude avec un plus grand effectif, afin de valider notre 2ème hypothèse.

Nos résultats pertinents quant à l’inconfort lié au pyrosis, mériteraient de rejoindre une étude plus large incluant éventuellement les nausées et les vomissements du 1er trimestre de grossesse.

Ces trois désagréments, entraînant un affaiblissement général de l’organisme.
Toutes les patientes de notre étude ont apprécié cet accompagnement par acupuncture.

De plus, l’impact positif de l’acupuncture pour le traitement du pyrosis a stimulé l’intérêt des patientes pour cette pratique et a engendré une plus grande demande de suivi.

Il est important de développer et valoriser la pratique de l’acupuncture, afin que patientes et soignants bénéficient d’une alternative aux traitements médicamenteux dans certaines indications.

L’acupuncture ne se substitue pas à la médecine occidentale mais la complète, permettant spécifiquement la prévention de certains déséquilibres. Elle rencontre encore les réticences de la part de certains soignants, mais c’est par le biais d’études montrant l’utilité, l’efficacité et le côté préventif de cette médecine, que nous pourrons lever ces freins et faire évoluer cette pratique au sein de nos maternités. 

 

 

TELECHARGEMENT ICI



18/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 183 autres membres