AGO-RE

AGO-RE

Douleurs pelviennes et dorsales de la grossesse - Pennick V, Liddle SD 2013

Date: 1er Aout 2013

Auteurs : Pennick V, Liddle SD

Titre: Interventions pour la prévention et le traitement des douleurs pelviennes et dorsales pendant la grossesse

Publication Cochrane:

http://www.cochrane.org/fr/CD001139/interventions-pour-la-prevention-et-le-traitement-des-douleurs-pelviennes-et-dorsales-pendant-la-grossesse

Article complet disponible

 

Conclusions des auteurs : 

Des preuves de qualité moyenne ont suggéré que l'acupuncture ou l'exercice, adapté au stade de la grossesse, amélioraient les douleurs pelviennes ou les douleurs lombo-pelviennes du soir significativement plus que les soins habituels seuls, que l'acupuncture était significativement plus efficace que l'exercice pour réduire les douleurs pelviennes du soir et qu'un programme d'entraînement de 16 à 20 semaines n'était pas été plus efficace que les soins habituels pour prévenir les douleurs pelviennes ou les lombalgies. Des preuves de qualité médiocre ont suggéré que l'exercice réduisait significativement les douleurs et l'invalidité dues aux lombalgies.

Les preuves issues d'essais uniques concernant les autres critères de jugement ont été d'une qualité médiocre en raison d'un risque de biais élevé et de données rares ; l'hétérogénéité clinique a empêché la combinaison des données. Un biais de publication et une notification sélective ne peuvent pas être exclus.

La physiothérapie, le TMO, l'acupuncture, une intervention multimodale ou l'addition d'une ceinture pelvienne rigide à l'exercice ont semblé soulager les douleurs pelviennes ou dorsales plus que les soins habituels seuls. L'acupuncture a été plus efficace que la physiothérapie pour soulager les douleurs lombo-pelviennes du soir et l'invalidité et améliorer les douleurs et la fonction lorsqu'elle a été démarrée à 26 plutôt qu'à 20 semaines de grossesse, bien que les effets aient été faibles.

Il n'y a eu aucune différence significative en termes de lombalgie et de fonction concernant les différentes ceintures de maintien, l'exercice, la technique neuro-émotionnelle ou la manipulation vertébrale (TMV) ou en termes de douleurs pelviennes du soir entre l'acupuncture profonde et superficielle.

Des preuves de qualité très médiocre ont suggéré qu'un oreiller spécial pouvait réduire les lombalgies nocturnes.

D'autres recherches auront très probablement un impact significatif sur la fiabilité de nos estimations de l'effet et risquent de nous conduire à les modifier.  Les recherches à venir tireraient un avantage de l'introduction d'un système de classification convenu pouvant être utilisé pour classer les femmes selon les symptômes qu'elles présentent.

 



21/09/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres