AGO-RE

AGO-RE

La menace d'accouchement prématuré TAI DONG BU AN - Isabelle NAGELEISEN ep GRUDLER - 2014

La menace d'accouchement prématuré - Tai Dong Bu An "Calmer le foetus, calmer la mère" Etat des lieux et perspectives

 

Auteur: NAGELEISEN epouse GRUDLER

Diplôme Universitaire d'Acupuncture Obstétricale - Strasbourg

Année 2014

 

Conclusion :

 

 

Les neufs mois de la grossesse représentent pour la future mère une découverte dont chaque jour est une expérience unique. Au fil des semaines, les transformations perçues dans son corps et dans son être intérieur éveilleront chez elle de l'étonnement, de l'émerveillement, de la joie, de la tristesse, des peurs... Le travail de la sage-femme va être de vérifier son adaptation aux changements qui s'opèrent en elle, et l'aider à se maintenir en bonne santé.

 

La MAP, quand elle survient, est une pathologie multifactorielle et complexe qui ébranle profondément la femme enceinte dans ses capacités à devenir mère.

Dans les MAP sévères, l'acupuncture peut intervenir en complément des thérapeutiques occidentales.
Dans les MAP peu sévères, les « fausses » MAP, qui sont la majorité de nos patientes se plaignant de contractions, l'acupuncture apparaît comme une alternative très intéressante.
Malheureusement, ce constat que beaucoup d'entre nous faisons dans nos cabinets n'est pas validé par des essais cliniques randomisés de qualité, contrairement aux médicaments tocolytiques !

Alors que les thérapeutiques occidentales sont centrées sur un organe, l'utérus, la Médecine traditionnelle Chinoise considère que les contractions ne sont que la conséquence visible d'un déséquilibre plus profond. Elle s'occupe de la patiente dans sa globalité. Il est difficile de concevoir dans le raisonnement oriental le traitement d'une pathologie isolée, abstraction faite de son contexte environnemental et du terrain sur lequel elle se développe. Elle ne sépare pas le corps des émotions et du psychisme, qui sont trois modalités d'une même réalité.

 

Jean-Marc EYSSALET nous dira à la fin de sa lettre :
« TAI DONG, le fœtus agité, ne l'est bien évidemment que par l’intermédiaire des déséquilibres et agitations de l'organisme maternel et c'est toujours en traitant la mère qu'on calmera le fœtus. Comment pourrait-il d'ailleurs en être autrement ? ».

 

 

 

Le Poumon et le Po tout au long de la troisième partie de ce mémoire nous sont apparus comme des éléments centraux, de par leurs liens avec les Souffles, les Reins, le Cœur et le Shen. Il est surprenant qu'aucun mémoire traitant de la MAP ne s'y soit intéressé auparavant.
Le lien entre les contractions utérines et la respiration nous semble une piste à approfondir : proposer à la patiente une approche corporelle et respiratoire visant à faire circuler les énergies en déséquilibre, lui permettre de ré-apprivoiser et réinvestir son corps qui lui échappe en contractant.

Des exercices peuvent être tirés de la pratique du Qi gong qui est une des composante de la Médecine traditionnelle Chinoise, fondée sur la connaissance et la maîtrise de l'énergie vitale, et associant mouvements lents, exercices respiratoires et concentration.

 

De même, le massage Tui Na, une autre branche de la Médecine Traditionnelle Chinoise peut être avantageusement choisi comme alternative à la puncture des points.

la Médecine Traditionnelle Chinoise permet de respecter la singularité de chaque grossesse, de chaque femme et de l'accompagner de manière respectueuse : suivre la grossesse, la naissance et les débuts dans la vie terrestre dans le respect, sans déranger, sans nuire, en veillant à l'harmonie et à l'équilibre.

Téléchargement Mémoire

 

 



03/10/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 161 autres membres