AGO-RE

AGO-RE

Le Point Rn9 et la menace d'accouchement prématuré - CELIK Emilie 2020

Auteur: GERARD épouse CELIK Emilie

 

DIU d'acupuncture obstétricale

Université de Strasbourg

Année 2020

 

Conclusion :

 

La prise en charge de la menace d’accouchement prématuré fait partie du quotidien des sages-femmes.

Or, en France, le traitement de ces MAP reste encore principalement médicamenteux (au risque d’engendrer d’autres troubles en lien avec les effets indésirables des tocolytiques).

Dans ce contexte, l’acupuncture trouve à mon sens toute sa place. Elle peut être utilisée seule en cas d’utérus contractile sans modification cervicale (c'est-à-dire avant même la survenue de la MAP franche), ou en complément des traitements classiques en cas de pathologie plus sévère. En effet, Zhu Bin (point facile) pourrait être mis en œuvre dès le début de la prise en charge de MAP, en association avec les thérapeutiques du protocole du service (sans même nécessiter un diagnostic chinois mais juste en apprenant à le repérer et à le piquer). Il permettrait au moins aux patientes de mieux supporter tocolyse et stress (hospitalisation, peur du prématuré...). Dans un deuxième temps, une prise en charge plus affinée par une sage-femme titulaire du DIU d’acupuncture pourrait être réalisée par un diagnostic traditionnel chinois et la puncture d’autres points adaptés.

Dans ce sens, l’acupuncture permet une approche plus holistique et donc optimise la prise en charge des patientes. En effet, là où la médecine occidentale va s’attacher à traiter un organe (l’utérus), l’acupuncture permettra de soigner la mère tant dans son corps que dans ses émotions.

De plus, la connaissance de ce point Rn9 permet aussi de manière indirecte de mieux comprendre les MAP sur le plan de l’obstétrique moderne. En effet, une MAP par Vide de Qi et un utérus irritable ne sont pas les deux mêmes MAP, alors que l’attitude « occidentale » les traite de la même manière. La MTC nous offre le moyen d’aller plus loin en utilisant des points qui vont agir en synergie pour le plus grand bénéfice des patientes, de leurs enfants mais aussi des services hospitaliers.

Enfin, nous n’hésiterons pas à l’avenir à poncturer Zhu Bin également de manière prophylactique à chaque trimestre – pas tant pour son influence sur ce « fameux enfant qui rit le jour et dort la nuit » mais surtout parce que c’est :

« LE POINT MERVEILLEUX DE LA GROSSESSE ». (Soulié De Morant)

 

TELECHARGEMENT ICI



27/06/2021
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 245 autres membres